Quels sont les risques d'une surexposition aux écrans ?

Une surexposition aux écrans peut avoir des conséquences dangereuses sur la santé ainsi que le développement, notamment chez les petits enfants. À cet effet, de plus en plus de médecins sensibilisent sur les risques liés à une surexposition aux écrans. Découvrez dans cet article les principaux risques d’une surexposition aux écrans.

Une forte consommation d’écrans est dangereuse pour la santé

Il faut savoir que lorsqu’ils sont consommés en abondance, les écrans sont susceptibles de présenter un réel danger pour la vue des enfants. En effet, les cristallins des jeunes enfants ne sont pas totalement opérationnels avant l’âge de 10 ans. Ce qui fait qu’ils ont du mal à filtrer la lumière bleue. À travers la définition de la lumière bleue, il est possible de comprendre qu’elle se retrouve dans les écrans du quotidien.

Une forte exposition à la lumière bleue crée des soucis d’endormissement et affecte gravement le confort visuel.  Généralement, l'on assiste à des cas de myopie. D’un autre côté, la surexposition aux écrans réduit le temps que l’on consacre aux activités physiques. Cela a pour conséquence de favoriser le grignotage, et à long terme des soucis de surpoids.

La surexposition aux écrans entraîne des soucis d’apprentissage

Une grande consommation d’écran peut être à l’origine de problèmes d’apprentissage chez les jeunes enfants. De nombreuses études ont été réalisées sur le sujet et il est à noter qu’elles sont toutes formelles. Effectivement, les enfants trop surexposés ont plus de chance de souffrir d’un retard de langage que les autres. En outre, l’attractivité des écrans est susceptible d’empêcher les enfants de vouloir découvrir le monde qui les entoure.

Ils sont moins attirés par leurs jeux par exemple. Ces derniers sont pourtant essentiels pour qu’ils aient un bon développement. Trop d’écrans peuvent également baisser leur intérêt pour l’éducation, et porter atteinte à leur autonomie. Par ailleurs, une surexposition aux écrans trop précoce peut aussi rendre l’intégration sociale de l’enfant plus difficile. Il y a aussi des risques qu’il se sente mis à l’écart par l’école. Dans certains cas très graves, l’enfant peut présenter un sévère trouble de la communication et de l’interaction.