3 aliments à ne pas manger crû

Il y a certains aliments qu’il ne faut surtout pas consommer sans les avoir préparés. C’est l’exemple de la pomme de terre, du haricot rouge et du lait non pasteurisé.

La pomme de terre


Lorsque les pommes de terre sont consommées crues, elles peuvent engendrer des ballonnements. La pomme de terre est un aliment qui contient une forte quantité d’amidon. Cette présence abondante d’amidon rend difficile la digestion. L’amidon doit être décomposé pour faciliter son assimilation par l’intestin. Pour ce faire, il faut préparer la pomme de terre. Suivez le lien pour plus d’informations. Lorsque les pommes de terre sont mal entreposées, dans un milieu trop humide ou trop chaud, elles peuvent développer une toxine appelée solanine. Cela se remarque par la présence de taches vertes. Lorsque vous remarquez ces tâches, il faut tout simplement jeter ces pommes de terre.

Haricots rouges


Le haricot rouge est très nutritif pour l’organisme. C’est un aliment très riche en antioxydants, protéines, mais il ne doit pas être consommé cru pour ne pas provoquer des désagréments au niveau de l’estomac. En effet, à l’état naturel, le haricot rouge contient une toxine dénommée la phytohémagglutinine. Cette substance peut provoquer des problèmes intestinaux semblables aux manifestations d’un empoisonnement. Pour être à l’abri de tout problème, il est conseillé de cuire pendant environ une dizaine de minutes le haricot rouge.

Le lait non traité


Lorsque le lait n’est pas traité, il n’est pas conseillé de le consommer en l’état. Il est généralement recueilli directement de la vache. Il lui faut subir d’abord une pasteurisation avant toute utilisation. Sans quoi il peut contenir des bactéries assez nuisibles à l’instar de la salmonella. Des agents pathogènes portés par la vache et qui pourraient être transmis dans l’extraction du lait. Au Canada à titre d’exemple, il est proscrit le commerce de lait naturel. Toutefois, la production à titre personnel dans les fermes d’élevage est autorisée. Des études ont prouvé que la consommation de lait cru présente des risques élevés de survenue de maladie alimentaire.